Mon Carnet

Il s’occupe de tout

18/02/2015
Crédit photo : Aaron Burden

Il y a quatre mois environ, j’ai reçu ce verset au réveil, « Car Dieu n’est pas injuste, pour oublier votre travail et l’amour que vous avez montré pour son nom, ayant rendu et rendant encore des services aux saints. » Hébreux 6 :10. À cette période là, j’étais en attente de résultats pour un examen pour lequel j’ai dû sacrifié mes vacances, un examen pour lequel je m’étais donné à 200%.
Je pense que comme moi, beaucoup d’entre vous aurait répondu «  Merci Seigneur pour cette réponse favorable » ; mais alors que dans mon cœur, je me réjouissais de cette parole, le verdict est tombé et le jour de l’annonce des résultats, mon nom ne figurait pas sur la liste des admis.

J’ai reçu la nouvelle comme un grand choc, je me retrouvais avec un master 1, sans master 2, sans avoir été admise à cette école avec juste un stage qui se terminait dans un peu plus d’un mois.
Dans ces moments-là, j’ai dit à Dieu «  Je t’ai demandé que ça , la réussite à cet examen toute mon année durant, que ça », j’ai commencé à lui en vouloir, mais ce soir la mon amie m’a rappelé que ce que je disais n’étais pas vrai parce que j’avais d’abord prié pour mon master 1 et Dieu me l’avait accordé.

Parfois, c’est qu’on est tellement aveuglé par le mur, l’obstacle, la vallée d’ombre dans laquelle nous sommes que nous oublions tous les jours précédents au cours desquelles Dieu était là et a répondu à nos prières.

Quelque temps après par le biais d’un ami, Dieu m’a dit de ne pas m’inquiéter parce qu’il était avec moi dans ma barque.
J’ai reçu cette parole que je me suis contentée de garder dans un coin de mon esprit parce que de ce jour et durant les jours et mois qui ont suivi , il y a eu plus de portes qui se fermaient qu’autre chose.
Et plus les jours passaient, plus j’avais cette impression d’avoir « raté une bonne partie de ma vie », cela peut paraître exagéré, mais c’est ce que je ressentais.

Lorsque nous sommes entrés dans la nouvelle année, ma seule et unique décision a été de me rapprocher encore plus de Dieu parce qu’au fond de moi, j’avais cette CONVICTION que les autres choses allaient en découler.

J’ai continué à postuler, à avoir des entretiens, une personne m’a même dit qu’avec mon niveau, je n’allais jamais pouvoir trouver un stage. Des jours, je me plaignais à Dieu, pour tous ces entretiens infructueux, j’ai même pensé à retourner dans mon pays d’origine. À l’Église, on n’arrêtait pas de me dire de ne pas m’inquiéter parce que Dieu me réservait le meilleur des stages.

Et puis il y a environ deux semaines dans ma prière, j’ai dit à Dieu que je n’allais plus me plaindre de ma situation, accepter qu’en son temps, les choses se fassent.

J’ai eu un enième entretien dans une entreprise, spécialisée dans un domaine du droit que je n’ai pas choisi dans mon cursus universitaire, un entretien de groupe ( ce que je déteste le plus).J’y suis allée et alors que le directeur du stage s’exprimait, je me suis dit intérieurement « pourquoi je ne serai pas prise aujourd’hui ? ». Pourtant lorsque j’ai quitté l’entreprise, mon assurance m’a quitté et j’ai commencé à me dire que ce n’était pas possible que je sois retenue parce que l’offre était trop belle et qu’ils y avaient d’autres étudiants plus qualifiés que moi qui avaient plus de chance d’être retenus.

Vous savez quoi ? Une semaine après, je reçois un coup de fil m’annonçant que j’ai été prise .

Je tenais à partager cette bonne nouvelle avec vous parce que Dieu ne m’a pas donné juste un stage, il m’a donné LE stage qu’il me fallait, et ce, à un moment où je n’y croyais plus.

Hier, j’ai repensé à ce verset dans Hébreux ainsi qu’à cette parole de mon ami et je me suis rendue compte, Dieu avait tenu parole, il s’était occupé en temps et en heure de tout alors même qu’à plusieurs reprises j’avais douté de ses promesses

Ce weekend, j’ai été à Encounter,  une conférence de jeune organisée par mon Église et le premier message du pasteur Dan Blythe a été à propos du fait d’apprendre à ne pas se laisser guider par nos peurs ( de l’échec, d’être ridiculisé, de l’inconnu, du rejet…) , mais de vivre avec cette assurance que notre Seigneur est au contrôle.

Il a aussi rappelé qu’il y a dans la Bible plusieurs noms de Dieu, nous invitant à en prendre connaissance afin de pouvoir avoir conscience de l’étendue de sa puissance et avoir cette conviction qu’il s’occupe de tout. Voici quelques uns :


ELOHIM : signifie « être fort, puissant ».
El-Schaddaï : Dieu Tout-Puissant, Genèse 17:17
El-Elion : Dieu très haut, Genèse 14:18
El-Olam : Dieu de L’Éternité, Genèse 21:33
El-Ganna : Dieu jaloux, Exode 20:5
El-Haï : Dieu vivant, Josué 3:10
YAHVÉ : L’Éternel.
ADONAÏ : Mon Seigneur, Mon Maître
YAHVÉ-JIRÉ : L’Éternel pourvoira, Genèse 22:13-14
YAHVÉ-RAPHA : L’Éternel qui te guérit, Exode 15:26
YAHVÉ-NISSI : L’Éternel ma bannière, Exode 17:15
YAHVÉ-RAAH : L’Éternel mon Berger, Psaume 23:1
YAHVÉ-SCHALOM : L’Éternel Paix, Juges 6:24
YAHVÉ-TSIDKENU : L’Éternel notre justice, Jérémie 23:6
YAHVÉ-ELOHIM : L’Éternel Dieu, Genèse 2

  1. Wow tres belle histoire avec une belle leçon à en tirer
    felicitations pr le stage jespere que tout se passe bien
    bisous

  2. Beau témoignage, bravo pour le stage.
    « Dieu repond tantot d’une manère tantot d’une autre » dit on parfois, pour se consoler ou se donner du courage.
    Pour ma part Dieu a TOUJOURS repondu selon Son propre timing 🙂

          1. LooL Relaxe, c’est pas grave 😀 . Et puis quelle idée de s’appeler « Eugenio » quand on est mm pas italien ?! pffff ces jeunes d’aujourd’hui

  3. Merci beaucoup pour ce partage !!!!!!! Il encourage vraiment ! Dieu est VRAIMENT MERVEILLEUX dans tout ce qi’Il fait !!!!!!!

  4. Yesss sister!!!
    Je confirme que ce que tu as vécu et ce que tu vivras sont des témoignages non seulement pour toi mais pour les autres. Tu expérimenté la grâce de Dieu et tu n’oublieras jamais ce par quoi tu es passé.
    Cette année, c’est ton année 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *