Mon Carnet

L’amour avec « A »: L’Amour de Dieu

26/10/2013

L’un des sujets dont on parle le plus souvent dans ce monde, c’est l’amour. J’ai pris la peine de chercher sur internet, la définition du mot Amour

Selon Wikipédia, « L’amour désigne un sentiment d’affection et d’attachement envers un être, un animal ou une chose qui pousse ceux qui le ressentent à rechercher une proximité physique, spirituelle ou même imaginaire avec l’objet de cet amour et à adopter un comportement particulier »

Puis j’ai poussé mes recherches vers la définition de l’amour de Dieu et la plupart des définitions que j’ai pu trouver à ce sujet sur internet m’ont ramené à des versets de la Bible. Cependant je retiens une phrase, trois mots , ce n’est pas le plus court verset de la Bible et bien évidemment pas le plus long. Mais personnellement je pense qu’il résume assez bien ce livre précieux, on le retrouve dans 1 jean 4 verset 8 «  Dieu est amour ».

C’est une vérité vraie et inconditionnelle, Dieu est amour, il nous a aimé le premier , il nous a aimé au point de donner son Fils Jésus pour racheter nos péchés. C’est un sacrifice qu’on ne lui a pas demandé mais qu’il a fait parce que son amour pour nous est bien plus grand que ce que nous pouvons imaginer. Si nous prenons conscience de cela , nous ouvrons les yeux sur cette chose formidable que Dieu nous a donné sans contrepartie, et qu’il nous a juste demandé de donner aux autres en nous recommandant dans sa parole de nous aimer les uns les autres.

J’ai reçu dernièrement un livre de Joyce Meyer «  La Révolution de L’amour » grâce auquel j’ai compris beaucoup de chose sur l’Amour avec grand A. Cet Amour c’est celui de Dieu en nous et qui va au delà de l’amour humain qu’on peu avoir pour les membres de nôtre famille, pour nos amis, pour notre conjoint.

Joyce meyer

Je me rappelle qu’une nuit, après avoir lu ce livre, j’ai twitté « L’amour est patient, il supporte tout, il n’est pas orgueilleux.» C’est tiré d’un passage que l’on peut retrouver dans le premier livre de Paul au Corinthiens Chapitre 13 verset 4 à 8 : « L’amour est patient, il est plein de bonté; l’amour n’est pas envieux; l’amour ne se vante pas, il ne s’enfle pas d’orgueil,il ne fait rien de malhonnête, il ne cherche pas son intérêt, il ne s’irrite pas, il ne soupçonne pas le mal,il ne se réjouit pas de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité;il pardonne tout, il croit tout, il espère tout, il supporte tout.L’amour ne meurt jamais. Les prophéties disparaîtront, les langues cesseront, la connaissance disparaîtra. »

Je me rappelle qu’une personne m’a demandé si j’étais sûre de ce que je disais. J’aurais pu partir dans une longue théorisation de ce qu’est l’amour mais je venais d’acquérir une vérité et même si je ne l’avais pas précisé dans mon tweet, je lui ai répondu que je parlais de l’Amour de Dieu en nous

L’amour de Dieu en nous,  nous fait agir différemment : Il nous permet de pardonner , il nous apprend à donner, il élargit notre cercle d’amitié et bien encore

S’il y a une chose que nous les hommes avons du mal à faire , c’est pardonner. On pardonne moins parce qu’on a en nous l’idée de vengeance traduite par cet adage «  Oeil pour œil, Dent pour dent » comme on le dit. Une chose qu’on aime aussi dire c’est «  Je pardonne mais je n’oublie pas ». Nous sommes de bons comptables quand il s’agit de recenser les offenses commise à nôtre égard, mais est ce que nous tenons aussi les comptes des bons actes des autres envers nous ? Parce qu’en vérité, l’amour ne retient pas le mal.

Joyce Meyer dans son livre nous dit que «  Tenir un registre mental des offenses empoisonne notre propre vie et ne change pas réellement l’autre personne »

Nous devons apprendre à pardonner et à retenir que les bonnes choses des autres ainsi nous ne laisserons rien faire obstacle à l’amour que nous avons les uns pour les autres.

L’amour c’est quelque chose qu’on a reçu de Dieu et qu’on doit donner librement et gratuitement. Donner de l’amour c’est parfois plus difficile que donner de l’argent parce que l’amour c’est quelque chose qui se donne avec le cœur.

C’est simplement montrer aux autres qu’on les aimes par nos paroles que ce soit un simple «  Je t’aime » , un compliment ou même un conseil ; par nos pensées en ayant de bonnes pensées à leurs égards ; mais aussi par nos actes. En effet, les actes, parfois, parlent plus que les mots.

Ecouter une personne, l’aider à faire une course , l’appeler juste pour avoir de ses nouvelles, c’est autant de façon de montrer à cette personne qu’on l’aime assez pour lui accorder une partie de nôtre temps.

Nous passons beaucoup de temps à chercher l’amour des autres que nous voulons à tout prix conserver, mais, pour reprendre la phrase de Joyce Meyer «  Le seul moyen de conserver l’amour est de le donner ». La quantité d’amour qu’on reçoit est conséquente à celle qu’on a donné.

Nous devons nous centrer sur l’amour que nous donnons et non sur ce que nous recevons parce que même si personne ne nous aime en retour , la réserve d’amour que Dieu a pour nous ne tarie jamais.

il ne s’agit pas de donner pour donner ou de donner pour récolter un bon témoignage des autres ou encore même de crier sur tout les toits ce qu’on fait pour les autres. Celui qui donne avec le cœur le fait en silence et sa récompense va bien au-delà de ce que les hommes pourront ici bas lui offrir.

Personnellement , je suis de ceux qui sont à l’écoute des autres et il faut avouer qu’il y a des jours où j’ai eu envie de me défaire de cela pour entrer dans le groupe de ces personnes qui s’en foutent des autres, de ce par quoi ils passent etc … mais je n’y suis jamais arrivée.

Aujourd’hui, je me rends compte que c’est l’amour de Dieu en moi qui se traduit par mon aptitude à l’écoute, je ne trouve pas peut être toujours les bons mots pour les réconforter, les conseiller etc , mais je sais que le temps que j’accorde à ces personnes que je prends la peine d’écouter, n’est pas un temps que je perds inutilement au contraire, je le mets à profit en montrant à ces personnes qu’elles ne sont pas seules et qu’il y aura toujours quelque part une oreille attentive à leurs douleurs, une épaule sur laquelle elles pourront venir pleurer librement, des bras pour les réconforter .

Je ne fais que donner aux autres ce que j’ai reçu de Dieu qui m’écoute lui aussi à chaque fois que je vais mal et que j’ai besoin de parler.

Je pourrais parler encore et encore dans bienfaits de l’amour de Dieu en nous. Mais je dirais seulement qu’il faut laisser l’amour de Dieu nous transformer et qu’il faut apprendre à cultiver cet amour autour de nous.

  1. Cet article m’a beaucoup touché. Les mots utilisés sont simples, mais ils traduisent une merveilleuse réalité. Pour moi, c’est le meilleur que tu ais écrit, et je remercie Dieu pour cela ! Be blessed ♥

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *