Mon Carnet

Selah, « Arrête, attends et écoute »

13/09/2017

J’aimerais partager avec toi sur l’importance de savoir prendre du temps pour soi.

Même si cela peut paraître égoïste, c’est quelque chose qui nous fait du bien ainsi qu’aux autres.

Pourquoi ?

Parce que lorsque nous nous sentons bien, nous sommes à même de donner, aux autres, le meilleur de nous-même. Alors que lorsque nous ne sommes pas en grande forme, nous avons tendance à déporter nos maux, nos frustrations sur les autres et très souvent sans raison.

Je crois sincèrement que nous sommes un canal et ce que nous transmettons aux autres est fonction de ce qui se trouve à l’intérieur de nous.

Il est impossible de transmettre de la joie si à l’intérieur nous sommes dans une tristesse profonde, d’encourager les autres si nous même sommes extrêmement fatiguer, de guider nos proches si nous ne savons pas où nous allons …

Prendre du temps pour soi, c’est en quelque sorte choisir de faire une pause, plus ou moins longue suivant la saison dans laquelle on est, pour souffler un coup, se reposer, faire le bilan de notre parcours, apprécier chemin déjà parcouru …

~S E L A H~

Pour connaître la nature de la substance qui passe dans un canal, il faut, en général, observer la source à laquelle ce canal est relié. En effet, c’est par la source qu’on est à même de déterminer, non seulement, la nature, mais également, la qualité et la quantité de la substance qui sera transmise par le canal.

Ce qui nous conduit à cette deuxième question, à quelle source es-tu reliée ? Vers qui où quoi te retourne tu quand tu as besoin de faire une pause, de reprendre des forces ?

La source, c’est ce qui va influencer, non seulement, ce que nous allons transmettre aux autres, mais également la façon dont nous allons le transmettre.

Si la source est défaillante, son impact sur nous le sera aussi et par ricochet, ce que nous communiquerons autour de nous. Si elle est limitée, nous le serons aussi.

Il y a, toutefois, une source dont les ressources ne peuvent être épuisées et cette source c’est Christ.

Ce chant que nous chantions à l’école du dimanche l’exprime tellement bien :

«  Il est un fleuve, coulant du cœur de Dieu, c’est un grand fleuve, d’un amour merveilleux. Je vais y boire, son amour me remplit, et sa victoire, m’anime de l’esprit. »

C’est ce qui se passe lorsque nous décidons de faire de Christ  la source de nos ressources et de nous ancrer dans la connaissance de la Parole de Dieu. Nous devenons un canal de transmission de son amour, de sa joie, de sa patience, de sa bienveillance, de sa fidélité.

Pour finir, prendre du temps pour soi, c’est aussi actionner notre obturateur interne pour interrompre la circulation. C’est de savoir parfois arrêter de donner pendant un moment, ne serait-ce qu’une heure ou deux pour recevoir de Dieu.

Nous avons tous besoin de faire une pause par moment. Pour faire le point, assainir le canal, réparer les brèches. Durant ces moments, nous donnons la possibilité à Dieu de guérir nos blessures intérieures, renouveler notre vision, nous donner des instructions, nous remplir à nouveau de son amour…

Retiens-le bien, on ne peut donner que ce qu’on a reçu.

A bientôt!

  1. Merci pour cet encouragement! c’est vrai qu’on a tendance à culpabiliser quand on a envie de prendre du temps pour soi! Mais j’aime beaucoup le fait que tu insistes sur le fait que faire une pause, c’est aussi nous laisser le temps de recevoir de Dieu! c’est vraiment très encourageant et très libérateur! Dieu te bénisse et continue de t’inspirer de la sorte pour impacter d’autres personnes!

    1. Merci Daisy!
      Merci d’avoir pris le temps de me lire. Je suis tellement contente de savoir que tu es encouragée.
      Dieu te bénisse également et à très bientôt par ici 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *