Mon Carnet

Sur le chemin avec lui

06/10/2014

«  Even what the enemy means for evil, you turned it for our good and for your glory even in the valley you are faitfull, you’re working for our good and for you glory » Cette chanson d’Aaron Keyes  (Sovereign over us) est mon coup de cœur de la journée. Tellement à propos de ce par quoi je passe actuellement. J’ai pratiquement avancé sans réel blocage dans mon parcours scolaire, j’ai connu des situations qui m’ont certes challengé, mais cela n’a jamais été au point que je remette tellement de points de ma vie en question. J’écoute les paroles de cette chanson et je me dis que la bataille commence à peine et elle est gagnée d’avance. Je sais que j’en sortirai victorieuse, mais je ne peux empêcher les « Et si » de s’emparer de mon esprit. Parfois, je repense au passé et je regrette pas mal de choses. Et je sais que je ne suis pas la seule à le faire. Je suis toujours sur le chemin et j’apprends encore à dire à mes problèmes que j’ai un Dieu qui est grand. J’ai grandi en pensant que je pouvais tout faire par moi-même, par ma volonté et ma détermination. Cependant aujourd’hui, sur le chemin, j’apprends à dire à Dieu « sans toi je n’irai pas plus loin, voici les rennes de ma vie , prends les et dirige mes pas » Toute la semaine dernière, j’ai été en proie au doute, vous savez ce doute qui ne vous pourrit pas seulement votre journée, mais votre semaine entière. Cette année pas mal de portes se sont ouvertes, il y a eu aussi des portes qui sont restées fermées, il y a également eu celles qui étaient déverrouillées pendant un moment, mais qui par la suite se sont refermées. Et c’est cette dernière situation qui m’a fait le plus mal au point où j’ai demandé à Dieu « Pourquoi ? Pourquoi moi ? Pourquoi maintenant ? » On m’a toujours dit que si Dieu te refuse une chose, c’est pour une bonne raison. Cependant, samedi, je discutais avec un ami et sur le coup, c’était comme s’il savait ce qui se passait à l’intérieur de moi. Ses mots n’ont cessé de raisonner dans ma tête et ils raisonnent encore alors que j’écris « Si je veux quelque chose vraiment et pour les bons motifs. Que gagnerait le Seigneur à ne pas me l’accorder ? » Aujourd’hui, je ne dirais pas que les doutes ont disparu, mais leur impact sur mon moral est moindre. parceque alors que mes doutes me disent « ça se trouve, Dieu ne te l’accordera pas ? » , je ne fais que répéter intérieurement « Pourquoi est-ce qu’il ne me l’accordera pas ? »

« You are exactly where you need to be. Be faithful, for God working to bring what you need most into you life »

Leon Brown

  1. Merci pour ce partage. Je traverse aussi cette période et tes mots sont une source d’encouragement pour moi. Ne nous arrêtons pas, continuons d’avancer. Demeure bénie.

  2. Super analyse ! Beaucoup de profondeur dans ce billet,merci de la partager avec nous.Tant que tu nourriras ton esprit de ce genre de choses,tes craintes auront faims et ta confiance grandira. Ta Foi c’est ta réponse !
    Bravo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *